Video: Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada)

Canadian Tire fait une entrevue avec Andrée Gilbert, la mère de Jonathan, à propos de l’importance d’une communauté dans l’éducation d’un joueur de hockey.
 

Accueil vidéos » Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada)


  • Actuellement 5.00/5
Vues:
Longueur: 2:27
Intégrer
Partager Facebook
Twitter

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada)

 

Découvrez  d'autres histoires.  Partagez la vôtre.: http://nousjouonstouspourlecanada

 

Andrée :

Pour élever un athlète, que ce soit un joueur de hockey ou autre sport, ou autre activité, ça se fait pas tout seul, puis les parents ont besoin d'appui, ont besoin d'aide. Puis, donc, si je parle comme parent, d'une mère d'un jeune joueur de hockey, bon, c'est, il y a plusieurs rôles pour s'assurer qu'une équipe fonctionne bien, donc t'as besoin des coachs, t'as besoin de gérants, besoin de personnes qui vont s'occuper de faire les levées de fonds. C'est très exigeant, comme parent, élever un jeune joueur de hockey, donc on a besoin d'un support, puis c'est ça. Donc, c'est la raison pour quoi que les jeunes ont des bonnes expériences dans le hockey, c'est quand que la communauté qui les supporte puis qui font des choses qu'une équipe fonctionne bien.

Jonathan :

Ma mère et mon père, ma mère spécialement, qui nous disciplinait, qui était très, très stricte avec qui on était comme personnes et tout ça, et puis comment on travaillait fort au hockey, à nos études et toutes ces affaires là. C'était comme ça qu'on était élevés, comme jeunes, mon frère et moi. Alors, quand c'est venu au temps de partir de chez moi à l'âge de 15 ans, je pense à ça même, c'est très, très jeune, c'est pas facile pour la plupart des jeunes, sont pas prêts de partir de chez eux pour jouer au hockey à cet âge là. Mais pour moi, moi j'étais très, très sérieux, j'étais très dédié, je savais que c'est une chose, avec mon niveau de maturité, que j'étais prêt pour prendre ce défi là. Mais c'est pas toujours facile sur les mères et spécialement pour moi. C'était... J'aimais vraiment pas quand elle partait de l'école pour retourner à Winnipeg, quand j'étais à Shattuck St. Mary's aux États. Elle pleurait toujours, puis elle voulait pas me laisser partir, puis moi, j'suis comme : « Maman, je vais être correct », comme, « Laisse moi faire, j'suis capable. »

Andrée :

Des fois, je dis des choses aussi, maintenant, qu'il est pas d'accord, comme des fois, je vais lui dire : « Ben, Jonathan, je pense que tu devrais lancer la rondelle plus souvent. » Mais là, il se roule les yeux, puis il dit : « Ah! ouais, maman, merci pour le tip, là, merci pour... Mais, juste, on a une vie normale, comme toutes les autres familles. »

SUPER: ÉCOUTEZ D'AUTRES HISTOIRES. RACONTEZ NOUS LA VÔTRE.

SUPER: Nous jouons tous pour le Canada

LOGO: Canadian Tire  & Comité Olympique Canadien

URL: NOUS JOUONS TOUS POUR LE CANADA.CA


Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 1 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 2 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 3 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 4 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 5 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 6 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 7 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 8 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 9 from the video

Andrée Gilbert (Nous jouons tous pour le Canada) - image 10 from the video